Quel type de pompe à chaleur peut-on installer dans un petit jardin ?

Dans un monde où la transition énergétique devient de plus en plus pressante, les foyers commencent à se tourner vers des solutions plus vertes pour le chauffage. Actuellement, parmi les systèmes de chauffage les plus écologiques, se trouvent la pompe à chaleur. Mais avant d’adopter un tel système, il convient de comprendre comment fonctionne la pompe à chaleur et quel est le type qui convient à chaque logement.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur

Toutes les pompes à chaleur fonctionnent à peu près de la même manière, c’est-à-dire en puisant l’énergie nécessaire au chauffage du logement dans un environnement avoisinant : soit dans l’air extérieur, soit dans l’eau ou encore dans le sol. L’objectif est de tirer profit d’un système de chauffage utilisant une énergie renouvelable à moindre coût. Pour transformer la source froide en chaleur, la PAC se compose de quatre éléments dont un évaporateur, un compresseur, un condenseur et un détendeur. Selon le type de pompe à chaleur, il est possible de chauffer soit l’air, soit l’air et l’eau du logement.

Quels sont les différents types de pompe à chaleur ?

Actuellement, il est possible de distinguer deux familles de pompe à chaleur. La première est qualifiée de PAC géothermique du fait qu’elle puise l’énergie pour le chauffage dans le sol ou dans l’eau dans les nappes souterraines. Selon le type de captage utilisé, qui peut être horizontal ou vertical, les tubes peuvent aller plus en profondeur dans le sol. Le captage horizontal demande une surface de terrain deux fois plus large que la surface du logement à chauffer. Quant au captage vertical, les tubes peuvent pénétrer à plus de 100 m de profondeur. Par contre, si une source d’eau est présente sous le sol, il est possible d’utiliser l’eau de nappe pour alimenter le système de chauffage.

Bien souvent, dans les logements qui ne disposent pas d’un terrain extérieur, c’est la pompe à chaleur aérothermique qui est utilisé. Cette fois-ci, c’est dans l’air extérieur ou l’air intérieur que la PAC va puiser la chaleur. Ceci dit, il convient de préciser que dès que la température à l’extérieur est trop basse, la pompe à chaleur aérothermique n’est plus en mesure d’assurer son rôle et il faut recourir à un autre système de chauffage.

L’installation de la pompe à chaleur

Pour un logement qui dispose d’un petit extérieur et avec des voisins à proximité, la pompe à chaleur aérothermique s’avère moins commode puisqu’elle fait énormément de bruit, ce qui pourrait gêner le voisinage. Toutefois, il existe des isolations phoniques pour amoindrir les nuisances sonores de la PAC. Si la propriété compte un petit jardin, il vaudrait peut-être mieux se tourner vers une PAC géothermique avec captage vertical. Attention toutefois à demander une autorisation auprès de la mairie avant l’installation. Ceci dit, dans tous les cas, le mieux est de laisser un professionnel vous guider dans le choix de la PAC qui convient à votre maison.

Peut-on produire de l’électricité grâce à la pluie ?
L’hydrogène : est-ce une énergie inépuisable ?