Peut-on bénéficier d’aide pour la rénovation énergétique de son habitation ?

Il y a de nombreux avantages à envisager des rénovations énergétiques. À court terme, cela réduira vos factures d’énergie et augmentera votre confort. Sur le long terme, le marché immobilier valorise votre patrimoine. L’État encourage fortement l’utilisation de nombreux équipements pour ce genre de rénovation, mais il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Mais quelles sont les aides pour la rénovation énergétique ?

MaPrimeRénov’

En réalité, MaPrime Rénov’ substitue l’assiste de l’Anah Habiter Mieux Agilité et le crédit d’impôt transition énergétique. Elle suit la taille spécifique aux familles à ressources limitées afin d’apporter le plus d’aide aux familles les plus démunies.

Le regroupement des aides sous forme de subventions distribuées par l’Anah, couplé à l’éco-PTZ pour couvrir les frais restants, a permis d’augmenter la prise en charge des frais d’aide à la réparation à chaud. Pour les œuvres les plus performantes, la prime peut aller jusqu’à 10 000 euros.

Depuis son ouverture, MaPrime Rénov’ est devenue la principale aide d’État à la transformation énergétique. Et tous les propriétaires occupants, quelles que soient leurs rétributions, tous les bailleurs et les copropriétés pourront en profiter.

Programme Habiter Mieux de l’Anah

Le programme mieux vivre d’Anah se compose de trois volets, selon le bénéficiaire, tels que les propriétaires avec des ressources modérées, les propriétaires et les donateurs et les syndicats de copropriété fragiles. « Habiter mieux sérénité » est un programme géré par Anah qui propose un accompagnement, des conseils et une aide financière pour réaliser une série de projets permettant d’économiser au moins 25 % d’énergie.

L’exigence d’économie d’énergie sera portée à 35 % pour encourager des rénovations plus ambitieuses. Ce système convient aux propriétaires occupants aux ressources modestes et finance en général, 60 % du montant total des travaux, hors taxes sur les travaux.

Éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ

En plus des subventions pour les travaux de transformation énergétique, l’éco-PTZ est un prêt à taux zéro, jusqu’à 30 000 euros, qui permet de financer le reste des travaux. Il s’adresse aux propriétaires occupants ou bailleurs et s’applique aux logements achevés depuis plus de 2 ans.

Pour profiter d’un prêt écologique à taux zéro, vous devez mettre en œuvre des actions de rénovation énergétique ou accéder à un niveau minimum de performance énergétique globale de la maison. L’éco-PTZ fournit les fonds pour la fourniture et l’installation des équipements et matériaux connexes, mais également des fonds pour les travaux indissociables, les frais de gestion de projet et le coût de toute assistance projets. L’éco-PTZ est émise par une banque qui a signé un accord avec le pays.

Il existe donc plusieurs aides financières à la rénovation énergétique comme MaPrimeRénov’, l’éco-PTZ et le programme habiter mieux.

Rénovation énergétique : pourquoi commencer par les combles ?
Rénovation énergétique : quelles solutions sur un bâtiment ancien ?